discus sauvage

Les Discus sauvages

Rating: 4.0. From 6 votes.
Please wait...
Les bébés Discus

Les discus sauvages sont les ancêtres de tous les discus présents dans nos aquariums.

Dans leur milieu naturel, ils fréquentent des eaux de plusieurs types différents selon les zones géographiques. Ainsi, on trouve du discus sauvage dans des eaux dites blanches (turbide et chargée en limon), dans des eaux claires ou dans des eaux noires (limpide mais colorée ou ambrée par les débris végétaux). Ils affectionnent les zones où les eaux se mélangent entres elles.

La coloration des discus sauvages fluctue d’un Rio à un autre, et au sein d’une même population elle n’est pas homogène au sein d’un même cours d’eau. Les populations sauvages réservent bien des surprises notament au niveau des patrons de coloration richement variés.

Les principales familles de patrons et couleurs sont:

On admet cinq groupes de couleurs: les rouges, bruns, verts, bleus et royal bleus. L’œil du symphysodon aequifasciatus et rouge alors que l’œil du symphysodon discus est noir. Les couleurs mutent principalement au niveau du corps, des rayures (verticales, horizontales, absentes ou pas..), de la couleur des rayures (de couleurs ou noires), et de l’absence de traces ou points sur le corps du poisson.

On découvre régulièrement de nouvelles formes de couleurs dans leur milieu naturel.

discus sauvage

Compte tenu des dévastations subies par l’Amazonie (surexploitation du milieu naturel, déforestation, tourisme de masse, destruction massive des biotopes..) il devient urgent de sauvegarder certaines variétés sauvages pour préserver l’espèce.

Pendant la période des pluies en Amazonie, une bonne partie des terres sont inondées par les eaux, la hauteur du fleuve augmente considérablement et submerge tout sur une dizaine de mètres. Les discus peuvent donc se déplacer sur de très grandes étendues et il est tout a fait naturel que certains d’entre eux s’hybrident et présentent des caractéristiques parfois différentes.

Il faut d’abord préciser qu’ils sont les ascendants des discus hybrides ou d’élevages. Les discus sauvages sont prélevés dans la nature, dans leur biotope d’origine. Avant d’être capturés, ils avaient à leur disposition tous les éléments pour se protéger et se mettre à l’abri des maladies, des prédateurs, etc.. La nature (parfois cruelle) aura déjà effectuée une sélection naturelle puisque les poissons plus faibles que les autres, malades, chétifs, mal-formés.. auront été naturellement éliminés

Il parait souhaitable de maintenir ces poissons dans un aquarium planté (plutôt qu’une cuve totalement nue et sans substrat) avec un décor rappelant son biotope d’origine: roches, racines, végétation, zones de fuite.. Cependant certains aquariophiles préfèrent élever leurs discus sauvages dans un bac non planté mais avec du substrat afin de faire ressortir davantage la chromatique et les couleurs des poissons, le poisson deviendrait alors moins timide et territorial.

discus à l'etat sauvage
Discus sauvages en groupe dans un bac spécifique.

Le but d’un aquarium de discus sauvages va donc être de recréer le mieux possible un environnement rassurant et épanouissant pour le poisson. Par contre, ils seront plus prédisposer à se cacher ce qui est préférable lorsqu’un poisson dominant poursuit avec insistance un autre dominé.

Il n’est pas très difficile d’élever des discus sauvages et il ne faut pas de connaissances particulières par rapport à l’élevage des poissons d’élevages. Par contre, il est plus difficile de trouver dans le commerce traditionnel ces poissons. Comme pour le discus d’élevage, les paramètres de l’eau qui sont à surveiller sont le PH et la conductivité.

Pour le discus sauvage un PH acide (5,5 à 6) est préférable afin qu’ils se sentent plus à l’aise. Un PH plus élevé n’est pas mortel bien sûr mais sera moins conforme à son biotope ce qui peut entre autres, raccourcir sa durée de vie et rendre ses couleurs plus ternes.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Le sujet vous fait réagir ? Donnez votre avis.

wpDiscuz