bébés Discus

Les bébés Discus

La nourriture congelée pour les Discus
Le comportement des Discus dans un aquarium

Le petit poisson deviendra grand, il faut donc prévoir, dés le départ, un bac adapté à l’espèce et à son évolution (dimensions suffisantes du bac pour poissons).

Lorsqu’on souhaite faire la reproduction de discus, il est important de prévoir un bac exclusivement réservé à la reproduction des discus.

Ce bac réservé à la reproduction doit être d’au moins 100 litres et on place à l’intérieur un cône de ponte. Une veilleuse sera allumée la nuit. Les discus pondent toujours après avoir nettoyé le support de ponte et ils se relaient pour ventiler le frai avec leurs nageoires pectorales.

Il est pratiquement impossible de maintenir en vie des alevins dans un bac d’ensemble ou avec d’autres congénères, les cohabitants de l’aquarium finiront tôt ou tard par échapper à la vigilance des parents discus et dévoreront les alevins bien appétissants. De plus, les besoins ne sont pas les même pour des alevins ou bébés discus que pour des discus adultes (paramètres de l’eau etc..). Il faut impérativement séparer les parents des autres poissons (voir photo) si la ponte survient à l’improviste dans un bac communautaire ou dans un bac d’ensemble.

Les bébés Discus

Il faudra prévoir de protéger la crépine d’aspiration du bac de reproduction, on peut utiliser pour cela un filet à maille très fine ou bien mettre la canne d’aspiration dans un petit bocal remplit de perlon (ouate spécifique). Ainsi, les alevins ne seront pas aspirés par la filtration. On laissera également une source de lumière ou une veilleuse pendant la nuit afin de permettre aux parents et aux alevins de ne pas perdre leurs repères et éviter tout stress. On laissera par la suite cette source de lumière jusqu’à ce que les petits atteignent 7 cm pour leur permettre de manger la nuit si les petits le souhaitent.

Les bébés Discus

Si la femelle se remet à pondre, il faudra immédiatement enlever la nouvelle ponte qui n’aura probablement pas été fécondée par le mâle. Si cette seconde ponte est laissée dans le bac, les parents vont manger les alevins pour s’occuper en priorité de la seconde ponte. Au final, tout sera perdu.

Les paramètres de l’eau à surveiller principalement sont le taux de nitrates et la conductivité. Il faut absolument être en dessous de 10 mg/l de nitrates afin de pouvoir garder les pontes. L’idéal est d’avoir un taux de nitrates et de nitrites quasiment nul. Il faut faire très attention lors des changements d’eau à ne pas modifier brusquement le milieu.

Les bébés Discus

A cet effet, on changera quotidiennement peu d’eau à la fois et aux bons paramètres. Par exemple, on évitera les changements d’eau de 25% en une seule fois par semaine par exemple. Si les paramètres de l’eau ne sont pas adéquats (nitrates, nitrites, conductivité, dureté ou PH trop élevés pour la reproduction..) les parents ne produiront pas assez de mucus pour nourrir tous les alevins.

Les paramètres de l’eau doivent être ajustés avec prudence: PH compris entre 5,5 et 6,5; conductivité inférieure à 150µs/cm. Il faut éviter absolument les chutes de PH ce qui entraînera une acidose néfaste pour les poissons et les œufs. On doit laisser les poissons au calme et ne pas les déranger inutilement (un seul changement d’eau par semaine, pas de manipulations..).

Deux fois par semaine, on apporte des vitamines. Du calcium sera apporté par la suite lorsque les alevins seront un peu plus gros.

Les bébés Discus et leurs parents

  • A partir du cinquième jour et en complément du mucus parental, les bébés discus seront nourris de nauplies d’artémias fraîchement écloses. Il faut donc mettre en place un système pour faire éclore les artémias de façon très régulière et en continu pour ne jamais manquer de nauplies (prévoir trois systèmes d’éclosoirs à artémias fonctionnant en rotation). Il faut 48 heures pour que des œufs d’artémias éclosent, on utilise généralement des bouteilles en matière plastique muni d’un tube et d’un robinet d’arrêt ainsi que d’une pompe a air. Avant la récolte, on arrête l’arrivée d’air cinq minutes avant aspiration pour que les coquilles vides ou non écloses remontent à la surface de l’eau salée (il existe des kit tout prêt à l’emploi dans le commerce comprenant des œufs d’artémias, le sel, les dosettes, tamis et accessoires). Au départ, certains alevins ignorent les nauplies alors que d’autres les dévorent immédiatement après distribution. Les parents mangent également des nauplies et d’autres préfèrent jeûner plusieurs jours.

On n’observe pas tout de suite les alevins (bébés discus) courir derrière les nauplies d’artémias. En fait, c’est l’inverse qui se produit puisque les très jeunes artémias (nauplies) sont attirés par le mucus produit sur le corps des parents discus. Les artémias vont ainsi se coller sur le mucus des discus adultes et c’est à partir de ce moment que les alevins apprennent à les manger (sur le dos des parents). Par la suite et quand ils évolueront seuls dans l’aquarium, les alevins discus chasseront les nauplies d’artémias dans le bac pour les manger.

Il faut bien siphonner régulièrement tous les restes de nourriture et les déjections des poissons pour éviter toute pollution du bac de reproduction et un pic de nitrites qui sont bien souvent fatal pour les poissons et encore plus pour des larves de poissons.

Les bébés Discus grandissent

  • A partir de la troisième semaine environ, on constatera un réel intérêt des petits pour la nourriture distribuée aux parents. On en profitera pour leur donner de la nourriture hachée très finement et très variée pour les habituer progressivement (cœur de bœuf réduit en bouillie, granulés pour discus réduits en très fine poudre, poudre de paillettes, micro-organismes desséchés et conditionnés pour les alevins (voisins des infusoires). C’est une étape également délicate et il faut les nourrir au moins dix fois par jour (par intervalles de deux heures) et en très petites quantités pour ne pas polluer inutilement l’eau du bac.
    A la troisième semaine, on ajoute également du calcium dans l’eau ce qui est bénéfique pour les jeunes discus (cela évite les malformations au niveau des ouïes ou des nageoires). Ajouter un sachet de calcidose D, pour 100 litres d’eau.
  • Après un mois, on augmente très progressivement les changements d’eau, la conductivité de l’eau de 10µs par jour pour monter jusqu’à 500 µs afin que les jeunes grandissent plus vite.

On sépare généralement les parents des petits (et non pas l’inverse) à ce dernier stade afin qu’ils se reposent et récupèrent de leurs efforts. Une petite cure de vitamines fera le plus grand bien aux discus.

Rating: 4.2. From 7 votes.
Please wait...

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Le sujet vous fait réagir ? Donnez votre avis.

wpDiscuz