les corydoras

Le corydoras est un poisson de fond, attrayant et fouineur

Pour partager cet article :

Le corydoras est un poisson d’eau douce amusant à observer. Il est fouisseur et sans cesse occupé à débarrasser le sable de ses impuretés. On l’appelle parfois poisson-chat nain.

Les poissons de fond occupent le tiers inférieur de l’aquarium. Ce sont des espèces appréciées comme « poissons nettoyeurs ».

Les poissons de fond restent ou se cachent au ras du sol et fouillent en permanence le substrat à la recherche de nourriture.

La plupart des animaux se servent du mimétisme pour se confondre avec le décor et se cacher parfois en s’immobilisant.

Ces poissons se rendent semblables par leur apparence, au milieu environnant ou à une autre espèce, pour assurer leur protection.

 

les corydoras julii
Les corydoras se rendent semblables au milieu, immobiles, invisibles.

 

Comment élever des corydoras ?

 

Le corydoras est

un poisson facile à maintenir
0
Vous en pensez quoi ?x
en captivité et qui cohabite avec de nombreuses espèces de poissons calmes.

Il n’est pas territorial et s’accommode bien avec de nombreux espèces de poissons et invertébrés (crevettes d’eau douce, les congénères..).

Ce poisson est très pacifique et tolérant. Le corydoras est un poisson assez résistant.

 

les corydoras
                  Les Discus peuvent cohabiter avec des Corydoras

 

Ce joli poisson d’eau douce est un poisson de fond qui est toujours très actif dans un aquarium. Il est sans cesse en mouvement et adore fouiller le sable en faisant des mouvements frétillants.

C’est un poisson vif qui passe ses journées à fureter sur le substrat à la recherche de fines particules alimentaires qui sont souvent inaccessibles pour les autres habitants d’un aquarium (graviers, intérieurs des objets décoratifs ou interstices).

Les corydoras sont des poissons-chats munis d’une cuirasse en guise d’écailles. Pour se défendre des prédateurs ces petits poissons nagent en groupe.

Mais ce qui fait surtout leur force de dissuasion, c’est surtout leur armure qui les protège : il a un corps cuirassé par des plaques osseuses qui se chevauchent comme les tuiles d’un toit. Seule la région ventrale en est dépourvue.

 

Les poissons corydoras et crevettes d'eau douce
                 Des corydoras albinos avec des crevettes d’eau douce

 

Cette cuirasse ou armure naturelle est composée de plaques osseuses qui entourent leur corps, et les premiers rayons de leurs nageoires dorsale et pectorale.

Les plaques osseuses sont si acérées à certains endroits que cela dissuade tous les prédateurs de n’en faire qu’une bouchée. Une bouchée qui aurait du mal à passer dans leur bouche et œsophage.

Certaines espèces (Corydoras sterbai, aneus..) possèdent aussi une épine venimeuse très voyante pour prévenir les éventuels prédateurs, des risques d’une potentielle attaque.

Ses nageoires dorsale et pectorales sont munies d’aiguillons redoutables et cela provoque une intense douleur en cas de piqure (attention aux manipulations, il faut toujours utiliser une épuisette).

Le corydoras sterbai est un des plus beau spécimen de l’espèce avec une robe colorée et attrayante. Ce corydoras est de couleur plutôt gris sombre avec sept ou huit bandes de taches blanches, il a un motif de points blancs sur fond noir.

On trouve cette variété facilement dans les magasins d’aquariophilie. Il qui peut être maintenus avec d’autres poissons sans difficulté particulière.

 

aquarium communautaire avec des corydoras

 

Un aquarium communautaire avec des corydoras

 

Comment cela se passe-t-il avec les autres poissons dans l’aquarium et les corydoras ?

 

 

La sociabilité avec les autres congénères :

 

Les corydoras, doivent être maintenu en groupes de 5 ou 6 individus au minimum car c’est un poisson grégaire et sociable (sans aucune hiérarchie dans le groupe).

Il apprécie de vivre en banc et de nager tout en farfouillant le sol, ce qui met de l’ambiance dans un aquarium. En revanche, ce n’est pas un poisson nettoyeur (au sens propre du terme) et il doit être nourrit comme les autres poissons avec des aliments pour les poissons de fond.

C’est un poisson calme et pacifique qui supporte de nombreuses autres espèces, et même les plus gros poissons comme le Discus. Il est toujours en activité, de jour comme de nuit. Il aime parfois rester un moment dans le courant d’eau créé par la sortie du filtre de l’aquarium.

 

corydoras albinos qui nage

 

Ce poisson vit dans des eaux pauvres en oxygène durant la saison sèche. Il ne se contente pas de ses branchies pour respirer, mais doit aussi aspirer de l’air à la surface dans sa vessie natatoire qui sert de poumon.

Il est doté d’un système respiratoire complémentaire situé dans le tube digestif qui complète la respiration branchiale.

Régulièrement ces poissons-chats libèrent des petites bulles d’air. Cet air impur est expulsé par l’anus. Ils nagent très bien et sont très vifs lorsqu’un manque d’oxygène commence à se faire pressentir.

A chaque fois que le besoin se fait sentir, les corydoras vont à la surface de l’eau afin d’ingurgiter de l’air, puis se laissent retomber au fond de l’aquarium. C’est le principe de la respiration intestinale.

 

Le substrat et le sol pour les corydoras
                      Des corydoras albinos sur un substrat sombre

 

Le substrat: le sol, le sable, gravier, le quartz

 

Ce poisson est équipé de nombreux barbillons au niveau de la bouche ce qui lui permet de détecter la nourriture enfouit dans le substrat ou sous les feuilles. Il passe la majeur partie de son temps à fouiner le sol et ces barbillons sont relativement sensibles.

Un sol qui comporte des roches ou du quartz aux bords coupants est à bannir des aquariums sous peine de les blesser.

A moyen terme, ses barbillons seront au mieux abimés et désensibilisés, et au pire sectionnés. Pour cette raison, choisir un substrat non agressif et non coupant.

Le choix du substrat est donc primordial. On prévoit par-dessus le sol 5 à 7 cm de gravier fin, ou de sable spécifique aux aquariums (prêt à l’emploi, de granulométrie de 0,5mmm, et sans calcaire ou solvant).

 

Corydoras albinos au repos sur un substrat sombre pour mettre en valeur sa couleur blanche

 

Il faut éviter de choisir le sable de quartz dont les bords sont parfois trop coupants et acérés.

Les plantes dans un aquarium jouent un rôle essentiel concernant les poissons. Au-delà d’absorber les déchets métaboliques et de les utiliser pour leur croissance ou de produire de l’oxygène et d’absorber le dioxyde de carbone durant la journée ou pendant l’éclairage du bac.

Elles procurent de nombreuses cachettes pour échapper aux prédateurs (jeunes sujets..) et elles servent de support de ponte, ou encore parfois de nourriture lorsque certaines parties se décompose sur le sol.

Il est donc souhaitable de prévoir des plantes à feuilles très larges et à grandes feuilles, et des racines de tourbière pour des cachettes supplémentaires.  

 

Les corydoras et la nourriture pour poissons

 

La nourriture des Corydoras

 

Ce poisson est omnivore, c’est-à-dire qu’il mange presque de tout : les végétaux (fine rondelle de concombre, de courgette..), la nourriture vivante (larves, crustacés, insectes vivants, tubifex, petits vers de vase etc…). La nourriture vivante stimule davantage leurs sens et leur appétit.

Les corydoras consomment les aliments tombés au fond des aquariums mais n’est en aucun cas un poisson détritivore et il nécessite d’être spécifiquement nourri.

Il faut lui donner des aliments qui vont couler directement au fond de l’aquarium, car il préfère rechercher ses aliments au niveau du sol. Ils adorent les vers de vase vivants, il est bien d’en distribuer 1 à 2 fois par semaine maxi et en quantité modéré.

On peut également leur distribuer cette nourriture congelée même si cela est beaucoup moins appétissant et excitant pour le poisson.

Ces poissons acceptent tous les aliments habituels réservés à l’usage aquariophile. C’est-à-dire les aliments déshydratés (granulés ou comprimés pour les poissons de fonds qui tombent directement au fond du bac).

Il faut savoir que les corydoras se nourrissent peu à la fois, mais en permanence. Il ingèrent de petites quantité à la fois, mais de façon continue. Il faut donc distribuer de toutes petites portions mais plusieurs fois par jour.

 

La reproduction des poissons corydoras

 

La reproduction des Corydoras

 

La reproduction des corydoras est plutôt délicate dans un aquarium communautaire. Elle est plus facile dans un bac spécifique. Un changement successif d’une grande partie de l’eau du bac (environ 40%) permet de stimuler la ponte.

On procède à plusieurs renouvellements de l’eau avec de l’eau plus fraiche. La ponte est alors stimulée chez les poissons.

Les œufs sont généralement pondus sur les feuilles des plantes dans l’aquarium. Dans un petit bac bien planté avec des plantes à feuilles larges (anubias etc..).

Les bébés alevins sont nourries avec des œufs puis des nauplies d’artemias. On isole les œufs dans l’aquarium après la ponte car les œufs et même futurs alevins n’ont que peu de chances de survie au sein d’un bac. Le ratio œufs fécondés/éclosions est toujours faible comme pour la reproduction des Discus.

Les alevins sont translucides, blancs et porteurs d’un sac vitellin qui les dispense de se nourrir durant 48 heures environ.

On parle d’un sac vitellin, c’est-à-dire d’une excroissance de l’intestin sous la forme d’une poche ventrale qui permet à l’alevin de pouvoir subsister le temps qu’il s’adapte à son nouvel environnement, en y puisant les réserves dont il a besoin.

Pour assurer un taux maximum d’alevins survivants, il est souhaitable d’isoler les œufs sains dans un pondoir en découpant la feuille végétale ou le support utilisé pour la ponte.

Il est nécessaire de placer le pondoir à proximité de l’évacuation du filtre pour assurer un renouvellement de l’eau constant. Agés de quatre semaines, les alevins commence à prendre de la couleur.

Compte tenu du prix très abordable des corydoras et de la disponibilité permanente dans les magasins d’aquariophilie, il est plus simple de se procurer des spécimens que de se lancer dans la reproduction.

 

Des oeufs de corydoras
           Les œufs sont déposés sur des surfaces planes ou des plantes

 

  • Le processus type pour stimuler la reproduction :

Apres plusieurs changements d’eau avec de l’eau un peu plus fraiche, c’est-à-dire une température de 2 ou 3 degrés en moins que la température habituelle de l’eau du bac. C’est pour simuler la saison des pluies dont ces poissons sont originaires.

On commence aussi par les nourrir davantage et avec de la nourriture vivante (vers de vases, artémias, larves, tubifex..).

La disponibilité de la nourriture stimule aussi la maturation des gonades. Une gonade est un organe animal destiné à la reproduction (un organe reproducteur).

Les femelles sont souvent plus imposantes en taille par rapport au mâle, elles ont des nageoires légèrement disproportionnées par rapport à leur corpulence.

Dans les heures qui suivent on observe souvent une parade nuptiale qui dure un bon moment. Les femelles corydoras font des allers/retours, à vive allure et  sur toute la longueur de l’aquarium.

 

Un corydoras aneus

 

Les males deviennent agités et nerveux eux aussi, ils se percutent volontairement, se poussent les uns sur les autres, se donnent des coups de tête.

La parade se termine par la ponte puis la fécondation. La femelle pond peu à peu les œufs qui se collent sur sa nageoire anale.

Ensuite la femelle porte les œufs par petite grappe pour les déposer sur des surfaces planes ou sur des feuilles de son choix.

A chaque passage, elle retourne voir le mâle. Celui se positionne devant la femelle et ils forment un ” T “, et on observe les œufs qui apparaissent sous son abdomen entre les nageoires pelviennes.

Le mâle coince les barbillons de la femelle à l’aide de l’épine (l’aiguillon) de sa nageoire pectorale, pendant que celle-ci expulse un ou plusieurs œufs dans la poche formée par ses nageoires pelviennes repliées, ou ils sont fécondés.

C’est souvent le lendemain matin que l’on constate la présence de grappes d’œufs posés sur certaines feuilles des plantes, les vitres, plantes, décors ou le filtre de l’aquarium. Les femelles corydoras ont l’habitude de pondre au lever du jour.

 

Le corydoras Julii
                                    Un superbe Corydoras Julii

 

Les données importantes concernant les corydoras :

 

Les corydoras supportent assez mal les nitrites et autres polluants comme les phosphates. Certains traitements médicamenteux peuvent également leur être fatal, ce sont ceux qui contienent du : cuivre, zinc ou vert de malachite.

  1. Nom scientifique ou genre : corydoras
  2. Famille de poissons : callichthyidés
  3. Taille adulte maxi : 6 cm
  4. Origine géographique principale: Amazonie, Pérou
  5. Nourriture: omnivore (aliments d’origine animale ou végétale), opportuniste. Apprécie beaucoup les vers de vase vivants.
  6. Longévité moyenne: 5 à 10 ans
  7. Température de l’eau de l’aquarium : 18° à 30°C – Optimale à 25°C
  8. PH de l’eau supporté : 7-8
  9. Dureté supportée : 1 à 25°GH
  10. Paramètres de l’eau d’un aquarium

Pour partager cet article :
S’abonner
Notification
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires