discus3-Top

Vermifuger les Discus

Les bébés Discus

Les discus comme beaucoup d’autres poissons ou d’animaux (chiens, chats..) sont souvent porteurs de parasites ou de vers, c’est pourquoi il faut les vermifuger a titre préventif au moins une fois tous les trois mois.

Lorsque les poissons sont victimes de parasites ou de vers, les symptômes de la maladie sont: un ventre creux, une respiration rapide, les branchies écartées, l’assombrissement, le manque d’appétit, excréments blancs et floconneux.

1- A titre curatif :

La première démarche consistera à reconnaître le type de vers qui parasite le discus avant de traiter. Le mode d’administration du médicament sera différent selon la situation sanitaire du poisson.

Si celui ci ne s’alimente plus, il faudra trouver un autre mode d’administration que l’absorption par la bouche via la nourriture. Les traitements préconisés varient en fonction du type de vers (plats ou ronds), de la localisation des parasites (vers des branchies ou de la peau), de l’état latent ou non du parasite (larvaire ou adulte).

Tous les médicaments ont une certaine toxicité mais il faut choisir les molécules qui sont nuisibles aux parasites mais à la fois supportables pour les poissons. Avec tous les médicaments il y a une tolérance quant à la quantité du principe actif, il faut simplement rester raisonnable et respecter les protocoles connus ou notices des produits. On recommande également d’alterner les traitements avec des molécules différentes afin d’avoir un très large spectre de traitement et une meilleur efficacité. Certains médicaments sont parfois photosensibles à la lumière, il faudra en tenir compte au cours des traitements.

maladie discus
Discus atteint a un stade avancé par des vers aux branchies, peau, écaille.. Dés l’apparition des premiers symptômes, il faut traiter les discus. Il est préférable de traiter les poissons en préventif afin d’éviter ce genre de situation. Les discus fortement atteints sont difficiles à soigner.

Voici une liste de produits connus et souvent utilisés en aquariophilie pour traiter les vers des discus. Certains de ces médicaments s’incorporent dans la nourriture et d’autres dans l’eau de l’aquarium. Ils sont disponibles en pharmacie ou auprès des vétérinaires.

Les traitements génèrent plus ou moins un état de stress et une accumulation d’éléments toxiques ce qui peut affaiblir temporairement le poisson. En conséquence, on laissera le temps nécessaires aux poissons pour se remettre des ces traitements préventifs ou curatifs, et on évitera de les exposer à des traitements trop rapprochés ou concomitants.

A- Médicaments à incorporer à la nourriture des discus (nourriture ou vers de vase):

– FLUBENDAZOLE (nom commercial: Flubenol easy)
– LEVAMISOLE (nom commercial: Polyvermyl)
– PRAZIQUANTEL (nom commercial: Tremazol de Sera ou Plativers de Biocanina ou Gyrodol de JBL)
– NICLOSAMIDE

Ces molécules traitent principalement les vers intestinaux: vers plats et segmentés du groupe des cestodes dont font partis le Ténia et la Bothriocéphale, les vers fins et ronds. A titre d’exemple, concernant le PRAZIQUANTEL (en préventif ou curatif), la posologie est de 50 à 75 mg pour 25 grammes de nourriture durant sept jours. On pourra renouveler ce traitement après une pose d’une dizaine de jours, si le poisson présente toujours des symptômes.

B- Médicaments à incorporer dans l’eau des discus:

– FLUBENDAZOLE
– LEVAMISOLE
– PREISS COLY
– PRATIQUANTEL

Ces molécules traitent principalement les vers des branchies et de la peau.

Note: Le Flubenol Easy n’est plus commercialisé par le Laboratoire qui le fabriquait. Le principe actif du “Flubenol easy” était le FLUBENDAZOLE qui faisait parti de la famille des benzimidazolés. On peut donc se tourner vers les autres marques ou produits de la même famille que sont: ALBENDAZOLE, FENBENDAZOLE, FLUBENDAZOLE (fluvermal..), MEBENDAZOLE, OXFENDAZOLE (dolthène..). On conservera les mêmes posologies que pour le FLUBENDAZOLE cité plus haut.

2 - En traitement préventif :

Sur des poissons sains, il n’y a aucune restriction quand aux méthodes employées pour administrer les produits puisque le poisson est censé s’alimenter normalement. La prise de médicament est facilité.

Un traitement préventif a le mérite de limiter considérablement les risques d’infections par les vers. Certains aquariophiles ne sont pas favorables à l’utilisation des traitements préventifs, ils ne traitent les poissons que lorsqu’ils sont malades mais cela est discutable car les risques encourus sont importants. Dans les traitements curatifs, le durée et les dosages seront bien plus importants et délicats sur des poissons atteints et déjà affaiblis et il faudra déterminer avec certitude le type de vers à traiter et choisir en conséquence la bonne molécule, ce qui n’est pas évident. On ne traite pas les vers ronds des intestins avec le même vermifuge que pour les vers plats..

vermifuge discus
Certaines personnes ne sont pas d’accords pour vermifuger les discus à titre préventif. Cette photo (au moment de l’expulsion d’un vers plat suite à un traitement) prise par jpf (merci à lui), démontre le contraire c’est à dire l’utilité des traitements préventifs et curatifs pour éviter ce genre de désagrément.
  • Procédure à suivre pour vermifuger les discus, en traitement préventif, contre les vers les plus fréquemment rencontrés:

Mois 1:

Premier traitement préventif.
On traite avec du FLUBENOL EASY sur deux jours.
Il faut acheter des vers de vase vivants (bien vivaces et de qualité). Ensuite, on les laisse tremper dans une préparation faite avec du lait et un comprimé de FLUBENOL (flubendazole) dosé à 220 mg. On écrase le cachet et on le fait bien fondre la préparation avant de laisser tremper les vers de vase dedans.
Les vers de vase vont se “gorger” de cette préparation (laisser tremper pendant une à deux heures environ) et puis on rincera le tout à l’eau, à l’aide d’un tamis à artémias ou d’une passoire à maille très fine. On donne ces vers bien imprégnés de médicament aux poissons dans un distributeur à vers de vase. On jettera le reste de la préparation.
L’opération est renouvelée deux jours de suite. Bien entendu, on contrôlera de visu que chaque discus a bien absorbé un peu de nourriture (placer les vers de vase a deux endroits différents dans l’aquarium).

Pour incorporer les vermifuges, on peut également utiliser de la nourriture maison ou les pâtées pour discus, la nourriture décongelée à l’avance .. Il faut simplement s’assurer que tous les discus de l’aquarium consomment la préparation médicamenteuse et prennent ainsi leur traitement.

Mois 2:

Second traitement préventif.
On traite avec du PREISS COLY en respectant bien la durée et le dosage indiqué sur la notice. En général on traite avec 15 ml de produit pour 100 litre d’eau et sur deux jours consécutifs. On recommence le traitement après huit jours.

Le concentré preiss coly est composé d’extraits végétaux, il présente l’avantage de ne pas tuer les bonnes bactéries contrairement à certains autres médicaments.

Mois 3:

Aucun traitement.
Repos. On ne traite pas contre les vers.

Mois 4:

Traitement préventif identique à la phase 1, on recommence le traitement du mois 1.

En résumé concernant le préventif:

Traitement préventif :

Fréquence : tous les trois mois.

Durée : deux jours.

Molécules ou médicaments : deux.

Type de vers traités : parasitoses des ouïes, de la peau et des intestins.

VIDEO : INFESTATION DE VERS SUR UN DISCUS - MICROSCOPE
PEAU ET BRANCHIES

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Le sujet vous fait réagir ? Donnez votre avis.

wpDiscuz