plantes aquarium discus

Rôle esthétique et biologique des plantes

Rating: 4.0. From 3 votes.
Please wait...
Les bébés Discus

Hormis leur utilité purement esthétique, les plantes jouent un rôle très important dans l’équilibre de l’aquarium.

Les plantes ont aussi un rôle d’épuration de l’eau (cycle de l’azote) car elles absorbent les déchets et composés organiques (nitrates). Elles produisent également de l’oxygène et du CO2. Ainsi, dans un aquarium ou un bac nu les changements d’eau devront être beaucoup plus importants et fréquents par rapport à un aquarium planté.

Les plantes ont également un effet anti-stress, elles “rassurent” les poissons qui peuvent se cacher ou s’isoler lorsqu’ils le souhaitent. Elles fournissent de nombreuses cachettes, des refuges, des abris, et servent parfois de support de ponte.

Les plantes aquatiques et les algues sont en concurrence pour leur alimentation ce qui est une donnée très intéressante pour l’aquariophile qui souhaite limiter la croissance ou la prolifération des algues. Dans aquarium dense et bien planté, le développement des algues sera limité ou réduit.

Les plantes aquatiques sont néanmoins tributaires de certains éléments indispensables pour une bonne croissance: l’éclairage (durée, intensité, spectre); des apports d’engrais solides et liquides (eau et sol); du taux de CO2 présent dans l’eau; de la température de l’eau (chaude ou froide). L’aquarium est un espace restreint et clos, il est indispensable que ces éléments soient disponibles et adaptés car il faut combler toutes les carences: nutritives, vitamines et enzymatiques (dégénérescence rapide).

L'éclairage ou la lumière:

Les plantes utilisent la lumière dans le processus de la photosynthèse qui fait intervenir deux zones du spectre de la lumière (le bleu et rouge). Les plantes que nous utilisons pour nos aquariums doivent donc retrouver ce spectre particulier (longueur d’onde de 450 nm et 650 nm pour le rouge). La nuit, les plantes consomment de l’oxygène et rejettent du CO2. Le jour, c’est l’inverse: le CO2 est consommé.
Le temps d’éclairage d’un bac ne doit pas être inférieur à dix heures par jour. On peut utiliser soit des tubes fluorescents (70 lumens /watt), soit des lampes spécifiques de type HQL ou HQI (aquariums sans couvercles).

Le sol nutritif et les engrais:

Certaines substances indispensables à la croissance des plantes ne sont pas naturellement présentes dans les aquariums. Pour palier à cet inconvénient, la solution est l’utilisation de sol enrichi ou de sol nutritif à prévoir au moment de la mise en route du bac. Il s’agit de préparations vendues en pots qui sont des mélanges de terres, de tourbe, d’argile, de carbonate etc.. et qui permettent d’enrichir le sol, d’apporter des nutriments et de libérer ces subtances au fur et à mesure des besoins des plantes.

Les engrais peuvent être apportés sous une forme solide à enterrer ou à déposer sur le sol, ou bien sous forme liquide à diluer dans l’eau. Certaines formulations dites “chélates” ou bivalentes permettent une meilleure diffusion et évitent l’oxydation trop rapide de ces engrais afin qu’ils profitent mieux aux plantes.

D’autres formulations profitent aux poissons et aux plantes à la fois (extraits de tourbes ou d’écorces..) et ralentiront la croissance des algues. Ce type de produits reconstituent en partie les caractéristiques des eaux tropicales en apportant des substances humiques et des tanins riches.

Le dioxyde de carbone (CO2):

Il est présent dans l’aquarium grâce aux plantes (la nuit) et à la respiration des poissons, ce gaz est donc présent naturellement mais à un taux assez bas ou faible. Pour cette raison, les bacs très consommateurs de CO2 (bacs bien plantés ou très denses de type “hollandais”) ont besoin d’un apport supplémentaire de CO2 sinon la végétation aura une mauvaise croissance. Les système automatisés de fumure au CO2 peuvent être une bonne solution pour obtenir une végétation luxuriante ou en tout cas qui ne stagne pas au niveau de la croissance et de l’aspect des couleurs (rouges ou verts vifs).

Rôle esthétique et biologique des plantes aquatiques.
Rôle esthétique et biologique des plantes aquatiques
La température:

Les câbles chauffants placé sous le substrat ne sont pas indispensables mais leur efficacité à été démontrée notamment lorsque le sol est pauvre, pour favoriser la circulation des nutriments vers les racines.
Les chauffe-eau d’aquariums sont incontournables pour maintenir une température adéquate de l’eau du bac, ils sont fiables, précis et efficaces. Pour les discus, il faudra prévoir un chauffe-eau pouvant maintenir une température élevée pour les traitements thermiques (35°C), ces appareils sont plus difficiles à trouver dans le commerce. Les cables chauffants peuvent être utilisés en complément des chauffes eau.

Les changements ou remplacements de l'eau du bac:

De nombreuses plantes dégagent des inhibiteurs qui sont emportés par les courants d’eau dans la nature. Si l’eau de l’aquarium n’est pas changée régulièrement, la croissance des plantes risque donc de ralentir fortement puisqu’un aquarium fonctionne en circuit fermé. C’est pourquoi on recommande de faire des changements d’eau très régulièrement dans un aquarium, d’abord pour le bien être des poissons mais aussi pour celui des plantes.

Compte tenu de ce qui précède, on constate que la température des aquariums de discus n’est pas très favorable à une bonne croissance des plantes car nous sommes au delà des températures optimales de 25°C supportées par la majorité des plantes aquatiques. Les discus ont besoin d’une eau chauffée à 29-30°C.

Il y a également une carence en sels minéraux (voir dossier préparation de l’eau pour les discus) ce qui est également un handicap pour les plantes puisqu’on utilise de l’eau osmosée. L’apport de CO2 peut poser également de nombreux problèmes avec la maintenance des discus (voir dossier CO2), il faudra diffuser du CO2 avec une grande prudence afin de ne pas incommoder les discus.

Les facteurs qui entraînent des besoins en vitamines, minéraux et en oligos éléments plus élevés pour les plantes, sont:

Une oxygénation élevée de l’eau (bulleurs), un éclairage important ou intense, la température de l’eau élevée, certaines variétés de plantes plus exigeantes, l’utilisation d’un filtre à décantation ou une forte filtration.

Le challenge sera de fournir suffisamment d’énergie aux plantes pour pour qu’elles puissent avoir une croissance optimale malgré tous ces handicaps et ces facteurs peu favorables à leur épanouissement dans les bacs de discus. Certaines plantes ne supporteront pas une température proche de 30°C, il faut donc effectuer le bon choix dans les variétés à planter.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Le sujet vous fait réagir ? Donnez votre avis.

wpDiscuz