le discus

LE DISCUS: symphysodon ou poisson pompadour

Le comportement des Discus dans un aquarium
La prolifération des algues dans un aquarium

LE DISCUS: symphysodon, ou poisson pompadour.

Le terme symphysodon vient du Grec et c’est la contraction de deux mots: présence de dents (odon) sur les symphyses mandibulaires des discus (symphysis).

Le Discus est le roi des poissons dans l’aquarium d’eau douce. Descriptif: grand poisson rond (disque), majestueux, élégant et aux couleurs diverses et variées: blanc, orange, rouge, bleu, marron.

Les différentes variétés d’élevages sont issues de mélanges et croisements pour obtenir de nombreuses couleurs de robe. Les discus sauvages n’ont pas de telles déclinaisons de couleurs de robe mais sont superbes au niveau des tons et coloris.

Le symphysodon appartient à la famille des CICHLIDES. Taille adulte 15 à 20 cm environ. Il a un corps haut, comprimé sur les cotés et en forme de disque. Il n’est pas aisé de distinguer les femelles des mâles en dehors des périodes de reproduction (on peut jouer sur la conductivité de l’eau).

C’est un poisson d’eau douce (30°C) qui évolue en pleine haut et en groupe (grégaire). Il a besoin d’une nourriture très variée et carnée. Au niveau de la reproduction il est ovipare à reproduction délicate. Tous ces aspects sont détaillés sur le site Internet, dans les différentes rubriques.

Les Discus sont des poissons calmes et parfois timides mais ils ont un comportement territorial comme la plupart des cichlidés. Il faut donc maintenir les discus en groupe de cinq individus au minimum afin de “canaliser” et atténuer ce comportement territorial et hiérarchique (comportement agressif mais il ne persécute généralement pas ses congénères, le soumis n’insiste généralement pas non plus).

Il est néanmoins judicieux de prévoir des cachettes et des couloirs de fuite en utilisant la végétation et le décor. Il arrive souvent qu’ un membre du groupe est pourchassé un bref instant et sur une courte distance; le discus le plus autoritaire passera rapidement à autre chose dès que sa supériorité sera établie ou qu’il n’apercevra plus le sujet le plus faible. On remarque parfois qu’ils “pondèrent” entre eux les éventuelles confrontations qui sont toujours passagères. Dans les rares cas ou un membre du groupe et pourchassé en permanence par les autres, il faudra envisager de le déplacer dans un autre bac ou de d’ajouter de nouveaux sujets dans la mesure du possible (respect des 70 litres d’eau par discus). On place toujours des discus de même taille dans un aquarium pour éviter les problème de dominance et de stagnation au niveau de la croissance. Certains discus peuvent arrêter de grandir par exemple lorsqu’ils sont placés avec des sujets plus grands en taille. Une dominance peut donc provenir de la taille d’un poisson.

La taille minimale conseillée pour l’achat est de 7 cm, plus on achète un discus de grande taille et plus la maintenance est facilité (moins délicate, fréquence des repas réduite, paramètres de l’eau ..). Les couples se contituent naturellement en bac collectif, il suffit de laisser faire les choses puis vient le moment de la ponte. Les discus est un poisson qui s’occupe de ses oeufs et qui élève ses petits en les nourrissant de leur mucus.

les discus

La zone de vie dans l’aquarium est située en milieu de bac, il préfère ramasser la nourriture sur le sol. L’espérance de vie des discus est théoriquement de 15 ans, certains éleveurs professionnels ont même réussit à maintenir des discus pendant 18 ans. En fait cela dépend de nombreux facteurs (génétique, consanguinité, maintenance, maladies..).

Si tous les critères et si toutes les conditions sont réunies (soins, maintenance, eau..), le Discus a une espérance de vie (durée de vie assez importante qui est de l’ordre de 7 à 10 ans en moyenne. Pour un aquariophile amateur (non professionnel) ou non aguerrit, la durée ou espérance de vie généralement constatée est donc beaucoup moins importante. En effet, les exigences particulières de l’espèce et les fréquentes erreurs qui sont commises ne permettent généralement pas un maintient sur du très long terme dans de bonnes conditions: maladies, décoloration, assombrissement des couleurs etc..

En revanche, de nombreux professionnels ou éleveurs qui disposent d’importants moyens matériels et financiers et surtout de savoir faire (expérimentés) sont parvenus à maintenir des discus de nombreuses années. Par passion, certains éleveurs sont ainsi parvenus à conserver assez longtemps leur plus belles souches ou spécimens mis à la retraite après avoir servi de couples reproducteurs.

Le discus est poisson assez robuste mais qui est assez exigent au niveau de la nourriture et de la maintenance. Pour cette raison, il est indispensable d’avoir un minimum de connaissance en aquariophilie pour pouvoir les maintenir dans de bonnes conditions de vie sur le long terme. Par exemple, il faut savoir comment préparer de l’eau osmosée re-minéralisée, connaitre et mesurer la conductivité, savoir mesurer le PH, GH, KH etc.. Il faut également être très patient et observateur.

Le Site Internet Infodiscus est conçu pour aider l’amateur passionné par l’aquariophilie, et surtout pour vous informer et éviter ainsi les principales erreurs des débutants.

1- Généralités: 

Il y a actuellement deux espèces de discus reconnues et qui se différencient par le nombre d’écailles et la coloration.

a, Le symphysodon discus: une seule grande barre verticale unique au milieu du corps.

b, Le symphysodon aequifasciata: 8 à 9 barres fines de l’œil au pédoncule caudal.

Pour résumer, ce poisson est du genre symphysodon et l’espèce est soit discus, soit aequifasciata. Depuis la révision du genre symphysodon en 1960, on distingue deux espèces, le Symphysodon discus (Heckel) et le Symphysodon aequifascitata. Cette révision sépare l’espèce aequifasciata en 3 sous espèces: aequifasciata (vert), haraldi (bleu), axelrodi (brun). La révision distingue quatre variétés de discus sauvages: Heckel, vert, bleu et brun.

2- Les origines:

Le discus sauvage habite les cours d’eau du bassin de l’Amazone, principalement au BRÉSIL. On signale également sa présence au Venezuela, au Pérou et en Colombie mais il est très présent dans les affluents de l’Amazone car le courant est moins rapide. C’est donc un poisson qui préfère les rivières calmes et qui fréquente les zones inondées ou l’eau est douce et acide. Les poissons évoluent dans l’eau en groupes entre les branchages enchevêtrées et se nourrissent principalement d’insectes et de larves, de micro crustacés, de larves de moustiques, de baies ou petits fruits tombés à l’eau. Ils se cachent parfois dans les racines et branchages en profitant de la turbidité de l’eau pour échapper aux prédateurs: oiseaux, piranhas etc..

On trouve la plupart des discus dans les affluents, les bras morts, les rivières, les forêts semi-inondées. Ils supportent des températures extrêmement élevées. Les symphysodon se retrouvent souvent prisonniers de mares où la température peut atteindre 43° C. Lorsque viennent les pluies qui apportent de l’eau fraîche, les discus commencent à frayer.

Bien que le Discus soit difficile à attraper et trop plein d’arêtes pour constituer une nourriture de choix, il constitue un aliment qui fait partie de la nourriture de base chez la plupart des habitants du Bassin de l’Amazone.

Une pratique courante chez les indiens du Brésil consiste à empoisonner l’eau des petits lacs et des ruisseaux nonchalants à l’aide des racines du timbo en écrasant la racine charnue pour former une pulpe et en laissant la sève se mélanger à l’eau. Les poissons morts et ceux qui agonisent, victimes du poison, apparaissent rapidement à la surface de l’eau et sont alors rassemblés dans les filets des pêcheurs. Il y a presque toujours des discus parmi les prises et ils sont également consommés. Pour le commerce aquariophile, le Discus sauvage est péché vivant, puis exporté.

Les ventes de discus sauvage sont inférieures aux ventes des discus d’élevage (Asie et Europe). En effet, les importations de spécimens sauvages ont chuté au profit des différentes formes d’élevages. Le Brésil est le premier pays exportateur de discus sauvages, suivi par la Colombie.

VIDÉO DES POISSONS LES DISCUS: Symphysodon Discus
GROUPES EN BAC SPÉCIFIQUE

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "LE DISCUS: symphysodon ou poisson pompadour"

Le sujet vous fait réagir ? Donnez votre avis.

Classé par:   nouveaux | anciens
wpDiscuz