reproduction discus

Procédures et spécificités pour reproduction Discus

Les bébés Discus

Il y a trois phases cruciales au cours de la reproduction des Discus.

Première phase: la ponte 

Après nettoyage du support par le couple, la femelle démarra la ponte en appuyant son oviducte sur le support, elle procédera toujours de bas en haut. Les œufs sont ainsi déposés par chapelets d’une vingtaine d’ovules. Après chaque passage, le mâle suit la femelle selon la même trajectoire pour féconder les œufs déposés sur le support.

Cette phase peut durer 1 à 2 heures environ selon l’expérience des couples, pour un nombre d’œufs de 100 à 200 environ pour une seule ponte.

On préférera une conductivité basse (meilleure fécondation) pendant cette période et une température proche de 28°C. On décalera dans le temps les remplacements d’eau habituels.

Procédures et spécificités reproduction discus
Discus isolés dans un bac spécifique avec un cone de ponte.
Seconde phase: les œufs, la vigilance

Les œufs ont une longueur et une largeur d’un millimètre environ et sont transparents ou jaune clair. La ventilation, le nettoyage, la garde, etc.. sont assurés par le couple et à tour de rôle. Le œufs non viables, abîmes ou contaminés par les moisissures sont automatiquement éliminées par les parents.

A ce stade, les parents sont très soucieux de l’environnement qui les entoure et sont très vigilants, ils déplacent parfois les œufs. Pour renforcer ce devoir de cohésion et de vigilance, on peut placer un ancistrus dans le bac de reproduction: les parents empêcheront toute approche de la ponte de jour comme de nuit. L’introduction de ce poisson de fond permettra également un nettoyage du bac (but : débarrasser le bac des restes de nourriture sans avoir à utiliser un objet ou ustensile qui risquerait de perturber la reproduction. On peut également mettre en place une petite veilleuse ou une faible source lumineuse à côté du bac de reproduction.

L’éclosion des œufs se produit généralement au bout de 3 jours. Si le mâle n’a pas fécondé les œufs ou s’ils coagulent de l’intérieur (accidents mécaniques au niveau de la membrane de l’œuf ou conditions physico-chimiques mauvaises); ceux-ci deviendront blancs. Si les parents sont immatures ou inexpérimentés, ils mangeront les alevins au moment de l’éclosion (on pourra dans ce cas placer un grillage devant le support de ponte).

Une cinquantaine d’heures environ après l’incubation, c’est l’éclosion et la naissance des alevins ou larves.
Des alevins de discus sur une racine, dans un bac d’ensemble
Troisième phase: éclosion des œufs et croissance

Une cinquantaine d’heures environ après l’incubation (parfois 3 jours si la température est inférieure à 30°C), c’est l’éclosion et la naissance des alevins ou larves.

C’est la phase la plus délicate et le moment ou il faut être le plus vigilent. Comme stipulé plus haut, on ne procède plus à aucun remplacement d’eau dans l’aquarium. Les petits discus restent à un stade larvaire attachés par leur tête sur le support de ponte pendant les deux premiers jours.

reproduction discus
Une cinquantaine d’heures environ après l’incubation, c’est l’éclosion et la naissance des alevins ou larves.

A ce stade ils frétillent et sont souvent déplacés par les parents pour les protéger des moisissures et autres dangers. Les parents prennent les œufs en bouche pour libérer le sac embryonnaire et vitellin, cette action libère les larves et c’est à cet instant précis que de nombreux parents (jeunes couples) mangent parfois les larves par manque d’expérience ou d’apprentissage.

Les parents qui commençaient à s’assombrir depuis un moment, deviennent désormais complètement noirs (exceptés les variétés pigeons blood, les red malboro ou poissons hybrides). Ils commencent à produire de façon soutenue du mucus parental qui va servir à nourrir leurs petits (on peut ajouter des nauplies d’artémias qui vont stimuler la production du mucus en se collant sur le dos des parents). Ce mucus leur donne un reflet grisâtre et laiteux, la production de ce mucus commence modérément dès la phase de ventilation de la ponte.

Les parents Discus attrapent les alevins trop hardis dans leur bouche pour le replacer sur le support de ponte à côté des autres larves. Les alevins doivent rester regroupés avec les autres petits bébés (encore au stade larvaire) qui sont encore collés sur leur support de ponte. Tous les bébés discus seront par la suite naturellement attirés par les flancs des parents et par les couleurs sombres et foncées (ils peuvent se fixer par erreur sur les joints, les ventouses noires, une racine..). Afin de ne pas perturber les larves et qu’elles meurent de faim, on évitera d’utiliser des supports noirs ou des objets très foncés dans le bac de reproduction surtout si les parents ont une robe claire.

Entre le 3ème et le 5éme jour, les bébés discus commencent à nager sous la surveillance très étroite des parents. Le mâle passera son temps à aller d’un bord à l’autre de l’aquarium pour rattraper les petits malicieux qui explorent dangereusement le bac. Il peut les conserver quelques secondes dans sa bouche avant de les recracher sur la mère qui prendra ainsi le relais. Les petits commencent alors à se nourrir du mucus parental qui sera leur seule source d’alimentation, ils procèdent de façon alternative passant d’un parent à un autre pour se nourrir. On aura pris soin de placer au préalable des protections ( filet, tamis, moustiquaire, perlon, mousse) afin que les alevins ne soient pas aspirés par le filtre. On aura aussi évité de placer le support de ponte à proximité du rejet ou de l’aspiration de l’aquarium (filtre).

la naissance des alevins ou larves.
Tous les bébés discus sont naturellement attirés par les flancs des parents pour se nourrir de mucus. Il peut y avoir 150-200 alevins à la fois.

Au stade larvaire, les bébés Discus ont nécessairement recours à l’alimentation parentale. Ce mode d’alimentation a l’énorme avantage de permettre le transfert efficace de substances indispensables à la survie et à la croissance des larves ou des bébés discus: anticorps, hormones, acides aminés essentiels, protéines etc.. A noter que la composition des sécrétions produites par les parents élevant leurs alevins est différente du mucus (sécrétion) produit hors de la période de reproduction.

En complément du mucus parental, les jeunes discus seront nourris de nauplies d’artémias fraîchement écloses à partir du cinquième jour afin de les habituer progressivement à la nourriture vivante.

A partir de la 3éme semaine environ, on constatera un intérêt des petits pour la nourriture distribuée aux parents. On en profitera pour leur donner de la nourriture hachée très finement et très variée pour les habituer progressivement (cœur de bœuf réduit en bouillie, granulés pour discus réduits en poudre, poudre de paillettes, micro-organismes desséchés conditionnés pour les alevins (voisins des infusoires). C’est une étape également délicate et il faut les nourrir au moins dix fois par jour (intervalles de deux heures) et en très petites quantités pour ne pas polluer inutilement l’eau du bac.

On sépare généralement les parents des petits (et non pas l’inverse) à ce dernier stade afin qu’ils se reposent et récupèrent de leurs efforts. Une petite cure de vitamines leur fera le plus grand bien.

Autre conseil sur la reproduction des discus:

 

Après un mois, on augmente très progressivement les changements d’eau, la conductivité de l’eau de 10µs par jour pour monter jusqu’a 500µs afin que les jeunes grandissent plus vite. On ajoute également du calcium dans l’eau ce qui est bénéfique pour les jeunes discus.

No votes yet.
Please wait...

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Le sujet vous fait réagir ? Donnez votre avis.

wpDiscuz